500 Caïques
Recherchez !

ESPAGNE : LA DESTINATION TENDANCE POUR UNE CROISIERE EN CAIQUE : 5 GOELETTES

PRESENTATION DE LA DESTINATION ESPAGNE :

L'Espagne revient sur le devant de la scène avec de plus en plus de demandes de location. Afin d'y répondre, un nouveau caïque de luxe est arrivé l'hiver dernier et un autre est attendu cet hiver. Ces 2 nouveaux caïques vont considérablement augmenter la capacité d'accueil sur cette zone de navigation. Bien entendu, ce sont les îles qui sont demandées et surtout les îles Baléares. En saison, la totalité des goélettes est concentrée autour de ces quatre îles que sont Majorque, Minorque, Ibiza et Formentera. Comme dans les îles Canaries, l'île principale est à éviter car réservée au tourisme de masse. C'est Ibiza qui propose la plus belle côte avec une multitude de baies et de "calas"(calanques) qui font d'un cabotage autour de cette île ou de formentera, une véritable croisière de charme. En effet, dans chaque baie on trouve une ambiance soit soft, soit festive. A chaque mouillage se trouve à proximité un bon voire un excellent restaurant ! C'est une destination pour se laisser glisser de plaisirs en plaisirs, pour partager, pour rencontrer, pour offrir. Une destination dont le charme est incontestable, une destination à découvrir en famille ou entre amis.

VENTS AUX BALEARES : Le vent dominant à Majorque est une tramontane affaiblie, de Nord/Nord-Ouest. Le vent se lève en général le matin et atteint sa pleine puissance vers midi mais la zone montagneuse de l'île forme un écran protecteur et les côtes Sud et Est tournent le dos à ces vents forts. Ibiza et Formentera sont placées sous le régime du golfe de Valence, avec des vents beaucoup plus faibles entrecoupés de longues périodes de calme plat. Minorque, au Nord de l'archipel, est beaucoup plus exposée aux vents froids et secs venus du Nord (tramontane) et aux variations de températures que Majorque ou Ibiza. Du fait de la grande différence de températures entre le mer et les terres surchauffées, il se forme en été de belles brises thermiques. Les brises de mer qui soufflent du large, se lèvent environ vers 10 heures et peuvent atteindre vers 14 heures, force 3 à 4. Ces brises ramollissent vers 17 ou 18 heures.

LES ZONES DE NAVIGATION & LES PORTS D'EMBARQUEMENT :

ILE DE MAJORQUE : Le port principal de Majorque est "Palma de mallorca". C'est un port qui à la fin de l'été est une escale pour les bateaux quittant la Méditerranée pour gagner l'autre hémisphère. En juillet et août, sur le Passeig Maritim, l'artère littorale de Palma, les flux importants de touristes sont bien différents de ceux, caricaturaux, présents à El Arenal, plus à l'est ou à Magalluf et à Palmanova, à l'Ouest. Dans ces deux (seuls) points noirs touristiques, le littoral est saturé d'hôtels, de restaurants et de discothèques où s'expose le tourisme de masse, sans grande trace de vie culturelle. Vous pouvez arriver à l'aéroport de Palma de Mallorca et prendre un vol interne ou un ferry pour Ibiza.

ILE DE MINORQUE : Si l'embarquement est prévu à Ibiza, vous pourrez éventuellement vous rendre à Majorque mais il est impossible de se rendre à Minorque en une semaine. Minorque est à 20 milles au Nord de Majorque. Le tour de l'île représente à peu près 80 milles de navigation. L'île est assez peu élevée et balayée par une tramontane assez forte en saison. En très grande partie sauvages, les côtes de Minorque ont conservé un caractère très méditerranéen avec de belles pinèdes qui s'accrochent aux rochers. Minorque forme une sorte de plateau extrêmement découpé au Nord avec une multitude de petites anses, de calas, comme la cala Els Morts où mouiller par temps calme reste un moment inoubliable. La côte Sud, quant à elle, est formée de petites falaises escarpées où débouchent de nombreux petits ruisseaux qui ont creusé d'étroites et idylliques calanques, agréables mouillages bien abrités. La Cala Mitjana est ainsi l'un des plus beaux joyaux de cette suite de charmantes calanques.

IBIZA : En dehors d’excellents ports et marinas, on y trouve des calas bien abritées. C’est encore l’Espagne, mais l’influence des invasions barbaresques est déjà perceptible. L’Obelisco a los corsarios érigée face au port en témoigne. La vieille ville entourée de remparts avec le vieux quartier accidenté, sillonné de ruelles pleines de couleur locale contraste avec le port animé et les quartiers « branchés ». Quelques rues séparent le port du vieux marché haut en couleur. Sur la côte Ouest, San Antonio, naguère village de pêcheurs avec son église du 14ème siècle, est devenu le principal centre touristique. Santa Eulalia un peu plus au Nord est dominée par sa vieille église blanche caractéristique de l’architecture locale. L'aéroport d'Ibiza a de nombreux vols peu onéreux de France et d'Europe en général.

FORMENTERA : Distante de 12 milles d’Ibiza, c’est la plus sauvage et la plus dépaysante de cet archipel. Elle abrite maintenant de nombreux artistes et est également une réserve ornithologique. Sur son annexe Espalmador, l’immense baie surnommée Tahiti n’a pas volé son nom ; c’est ici qu’on peut prendre contact avec une école de plongée qui vous louera l’équipement pour aller côtoyer des poissons dans les eaux cristallines... Le coucher de soleil sur la saline est un spectacle inoubliable et Puerto Sabina est un lieu d'une rare quiétude.

LES CAIQUES DISPONIBLES :